PROFESSEURS : RECRUTER MOINS N’EST PAS RECRUTER MIEUX

lundi 4 décembre 2017
par  Sébastien LECOURTIER

PROFESSEURS : RECRUTER MOINS N’EST PAS RECRUTER MIEUX


Le SNALC-FGAF s’oppose à la baisse importante du nombre de postes aux concours de recrutement des professeurs du second degré.

S’il fallait dénoncer l’utilisation du nombre de postes affiché comme outil de pure communication dans plusieurs disciplines déficitaires, alors que les postes mis en jeu n’avaient aucune chance d’être tous pourvus, ce n’est pas une raison pour diminuer les recrutements dans presque toutes les disciplines.

Les collègues de collège et de lycée enseignent dans des classes surchargées, et leurs conditions de travail sont extrêmement difficiles. La baisse des postes signifie une dégradation du taux d’encadrement, une plus grande difficulté à trouver des remplaçants (conduisant à l’éternel refrain — erroné — de « l’absentéisme des profs ») et un recrutement encore plus massif de contractuels précaires.

Le SNALC tire donc la sonnette d’alarme : les mesures pédagogiques du ministre actuel risquent de rester lettre morte si les conditions de travail des collègues se dégradent davantage encore. Il est urgent de redonner une attractivité au métier d’enseignant, et non de décourager les éventuels candidats et d’accroître la souffrance au travail des collègues en exercice.


Paris, le 04 décembre 2017

Contact :
Jean-Rémi GIRARD, Vice-Président du SNALC-FGAF, girardsnalc@yahoo.fr

VERSION IMPRIMABLE

Navigation

Agenda

<<

2018

 

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 22 mai 2018

Publication

824 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
5 Sites Web

Visites

31 aujourd’hui
127 hier
125440 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés