Liste d’aptitude agrégés 2017 - 29e base

mardi 25 avril 2017
par  LECOURTIER Sébastien

Professeurs bi-admissibles, certifiés, professeurs d’EPS et de Lycée Professionnel détachés et affectés à l’Etranger.

CAPN d’accès à l’agrégation par liste d’aptitude du 17 mars 2016

La stabilité du nombre de candidatures par rapport à 2016 montre que la perspective de poursuivre sa carrière dans le corps des agrégés continue de motiver. Certes, la revalorisation indiciaire de la hors classe et la création de la classe exceptionnelle, mises en œuvre par le PPCR, pourraient inciter à ne pas changer de corps. Ce serait ignorer le prestige demeuré intact de l’agrégation, perçue comme un couronnement mais aussi un tremplin de carrière. C’est pourquoi les élus du SNALC demeurent attentifs à l’application des critères d’excellence professionnelle dans la sélection des candidatures.

Le nombre de candidatures, quasiment identique à celui de l’an dernier, (383 en 2016 ; 372 en 2017) est le signe que le corps des agrégés demeure attractif pour les bi-admissibles, les certifiés, les documentalistes, les professeurs d’EPS et de Lycée Professionnel de la 29ème base.

Beaucoup de nos collègues justifient leur candidature par le fait qu’au stade de carrière où ils sont parvenus, une des dernières possibilités de progresser est de participer à la procédure d’accès au corps des agrégés, par la voie de la liste d’aptitude. (Rappelons qu’à l’AEFE, par exemple, les collègues ne peuvent bénéficier du congé de formation).

La mise en œuvre du PPCR à compter de septembre 2017 ouvrira l’accès à la classe exceptionnelle qui conduit à l’indice 972 lequel sera aussi celui de la hors classe des agrégés.

Dans ces conditions, on peut imaginer aussi que beaucoup de bi-admissibles, de certifiés, de professeurs d’EPS et de Lycée professionnel auront intérêt financièrement à ne pas changer de corps pour y suivre la voie de promotion qui lui est propre.

En outre, intégrer le corps des agrégés implique un reclassement à la classe normale, à un échelon inférieur, un cheminement vers la hors classe et la classe exceptionnelle, au rythme des CAPA, ce qui peut s’avérer long ou compliqué.

Nos collègues, dans les années à venir, s’interrogeront certainement sur l’opportunité de faire acte de candidature à l’agrégation par liste d’aptitude. Le SNALC sera à leur côté pour les conseiller.

Quel intérêt peut présenter alors une candidature à l’accès à l’agrégation par liste d’aptitude ?

L’agrégation est perçue dans les lettres de motivation comme un couronnement de carrière mais aussi, de plus en plus souvent, comme un passage vers d’autres responsabilités et fonctions : classe préparatoire, inspection, formation en ESPE …

Aboutissement ou tremplin, il convient pour le SNALC de veiller au respect des critères d’excellence propres à l’agrégation.
Nos élus ont comparé les candidatures, non pas en valeur absolue comme c’est le cas dans les concours internes et externes, mais en valeur ajoutée. Les critères de cette dernière sont la richesse des compétences et le degré élevé de l’expertise disciplinaire acquise pendant le parcours professionnel.

La 29 ème base présente une difficulté supplémentaire : la diversité des fonctions exercées par les candidats. Dans ces conditions, il est possible de déceler dans les dossiers une valeur d’excellence qui n’ait pas directement un sens pédagogique. Le SNALC estime que les collègues qui sont dans ce cas doivent, pour être proposés, avoir contribué en fin de compte, par l’exercice de leurs missions, à la qualité du système éducatif.

Les élus SNALC ont étudié comme chaque année la totalité des dossiers. Quand certains n’étaient pas lisibles sur la base informatique, ils ont procédé à une consultation complémentaire des dossiers-papiers à la DGRH. Ils ont été accueillis par les services avec bienveillance.

Ils ont signalé à l’administration des manques d’avis de chef d’établissement au sein du réseau AEFE, et leur absence pour ce qui est de la Principauté de Monaco. Ils ont demandé avec insistance que ce genre de carence ne se reproduise plus l’an prochain.

Les élus SNALC ont également dénoncé les retards d’inspection. Beaucoup de collègues, en effet, n’ont pas été inspectés depuis au moins 2009. Si vous êtes concerné, n’hésitez pas à contacter le SNALC afin qu’il intervienne auprès de l’Inspection Générale.

Certains dossiers ont été exclus de l’examen en CAPN au motif qu’ils étaient arrivés trop tard à la DGRH. Mais cela est peut-être dû aux délais d’acheminement par la valise diplomatique.

Nous conseillons vivement aux candidats d’envoyer directement par mail une copie de leur dossier au Ministère, et, s’ils le souhaitent au SNALC-Service des Détachés Etranger Outre-Mer, à l’attention de son responsable, M. Frantz Johann vor der Brugge, Commissaire Paritaire National Agrégé etrangeroutremer@snalc.fr

Les collègues retenus dans cette CAPN seront examinés avec ceux des autres académies dans la Commission Paritaire Nationale des 17, 18, et 19 mai.

Le tableau ci-dessous indique les possibilités de promotion par discipline.

http://snalc.fr/uploads/documents/national/e79b894bb5000ec97d484111e8408f76e5fd09df.pdf

Pour les élus SNALC
Frédéric Seitz
Commissaire Paritaire National agrégé
Secrétaire National à la Gestion des Personnels


Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 7 août 2017

Publication

607 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
5 Sites Web
102 Auteurs

Visites

3 aujourd’hui
37 hier
98564 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté