PPCR : LE SNALC DÉFEND LES PROFESSEURS DE CHAIRE SUPÉRIEURE

mardi 24 janvier 2017
par  LECOURTIER Sébastien

Communiqué du SNALC-FGAF du 24 janvier 2017 :

PPCR : LE SNALC DÉFEND LES PROFESSEURS DE CHAIRE SUPÉRIEURE
Dès le début des négociations visant à transposer le dispositif PPCR au sein de l’Éducation nationale, qui ont été entamées il y a près d’un an, le SNALC-FGAF s’est inquiété du devenir du corps des chaires supérieures dans ce nouveau cadre. Face à ces interrogations, le ministère avait répondu que les chaires supérieures seraient traitées avec d’autres corps gérés par le ministère de l’enseignement supérieur.

Lors du CTM du 11 janvier dernier, le SNALC a de nouveau interpellé le Secrétaire général du ministère sur le devenir des professeurs de chaires supérieures dans le cadre du dispositif PPCR : la Directrice générale des ressources humaines a simplement répondu que ce dossier devrait être réglé avant les élections présidentielles de mai prochain…

Si le SNALC se félicite que, depuis quelques jours, le processus de consultation ait enfin été amorcé (il était temps !), il ne peut que constater l’insuffisance des premières propositions du ministère, qui oscillent entre bidouillage fait à la hâte et pur et simple mépris. Par exemple, imposer la réintégration dans le corps des agrégés pour accéder à la classe exceptionnelle est inacceptable.

Pour le SNALC-FGAF, les professeurs de chaire supérieure doivent bénéficier d’une revalorisation indiciaire réelle et d’un accès à une classe exceptionnelle qui leur soit propre. Nous nous opposerons à toute mesure visant à fragiliser le statut de nos collègues et l’existence même du corps, en accord avec les associations de spécialistes, dont le SNALC partage les analyses.

Contact :
François PORTZER, Président du SNALC-FGAF, portzer@aol.com