Inégalités scolaires : Changeons de cap, vite !

mercredi 28 septembre 2016
par  LECOURTIER Sébastien

Inégalités scolaires : Changeons de cap, vite !


Le SNALC-FGAF a pris connaissance du rapport du CNESCO intitulé « comment l’École amplifie-t-elle les inégalités », et oscille entre intérêt et exaspération.

Ce rapport a le grand mérite de poser des constats que le SNALC fait hélas depuis longtemps : nous nous dirigeons de plus en plus vers une École à deux vitesses ; la corrélation entre milieu social et réussite scolaire n’a jamais été aussi forte. C’est aussi la première fois qu’un rapport institutionnel demande à « rompre avec une logique de réformes à répétition », ce qui n’a hélas pas été mis en œuvre dans la toute récente réforme du collège. Nous apprécions également que l’on parle enfin des problèmes de discipline, et du fait que le temps d’enseignement est de fait plus court dans les écoles et établissements les plus difficiles. Certaines propositions, notamment concernant les fonds sociaux, relèvent du bon sens, et nous les soutenons.

Toutefois, de nombreuses préconisations de ce rapport ne laissent pas de surprendre. Certaines relèvent du vœu pieux (« Renforcer la mixité sociale dans les 100 collèges les plus ségrégués »… mais sans dire comment). D’autres proposent tout simplement de casser l’architecture du lycée actuel (et notamment sa voie professionnelle), sans qu’on comprenne bien en quoi cela va améliorer la formation des élèves, bien au contraire. Beaucoup sont constituées de « blabla institutionnel ». On admirera enfin l’art avec lequel le CNESCO évacue la question de la concurrence public/privé sous contrat — il y aurait pourtant à dire sur l’influence de ce facteur sur les fameux « collèges les plus ségrégués ».

Heureusement pour le CNESCO, le SNALC présentera lors de son prochain congrès national, du 25 au 27 octobre, tout un corpus de propositions allant de la maternelle au supérieur afin de rendre notre système scolaire plus équitable. Nul doute que Nathalie Mons, présidente de l’instance, saura s’inspirer de propositions émanant des acteurs de terrain plutôt que de soutenir une administration conservatrice qui propose toujours la même politique éducative nuisible.


Paris, le 27 septembre 2016


Contact :
Jean-Rémi Girard, vice-président national du SNALC-FGAF, girardsnalc@yahoo.fr


Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 24 mars 2017

Publication

554 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
5 Sites Web
65 Auteurs

Visites

37 aujourd’hui
131 hier
85252 depuis le début
7 visiteurs actuellement connectés