DÉMISSION : le prix du mépris

jeudi 17 mars 2016
par  LECOURTIER Sébastien

Communiqué de presse du SNALC-FGAF du 17 mars 2016 :

DÉMISSION : le prix du mépris
Face à une ministre qui ment et méprise ses agents, le SNALC-FGAF se félicite du succès de ses actions de sensibilisation des personnels administratifs et des parents contre la réforme du collège, menées ce matin dans toute la France devant le ministère, les rectorats ou les inspections académiques.

Il se réjouit également que les lycéens et les étudiants aient également choisi ce même jour pour manifester, avec le soutien du SNALC-FGAF, contre la loi El Khomri, la dégradation des conditions de travail et d’enseignement.

Le SNALC sera à nouveau à leurs côtés le 31 mars prochain afin d’obtenir, grâce à une mobilisation que nous espérons historique, l’abrogation de la réforme du collège, le retrait du projet de loi El Khomri, ainsi que la démission du gouvernement.

La ridicule augmentation du point d’indice proposée triomphalement ce jour après plusieurs années de gel des salaires et de baisse du pouvoir d’achat, est une insulte faite aux personnels dont les conditions de travail ne cessent de se dégrader gravement, et une nouvelle preuve du mépris d’un ministère qui se moque du dialogue social autant que de ses propres agents.

Contact : François PORTZER, Président du SNALC, portzer@aol.com