LAÏCITÉ : un Observatoire aveuglé ?

mercredi 3 février 2016
par  LECOURTIER Sébastien

Communiqué de presse du SNALC-FGAF du 3 février 2016 :

LAÏCITÉ :

un Observatoire aveuglé ?

L’Observatoire de la laïcité, organisme censément indépendant rattaché au Premier ministre, est depuis quelques temps secoué par de fortes tensions. L’on reproche à son président Jean-Louis Bianco un positionnement pour le moins confus et trop conciliant sur des questions qui ne devraient admettre aucune ambiguïté.

Le SNALC-FGAF a toujours défendu l’idée d’une laïcité ferme, refusant les compromissions qui ouvrent la brèche à tous les abus, au nom d’une tolérance complaisante. En conséquence, il ne peut que se féliciter des saines réactions survenues à la suite du rapprochement inadmissible de l’Observatoire avec des organisations connues pour leurs excès et leur proximité avec les Frères musulmans.

Pour le SNALC, la laïcité est le seul et ultime rempart contre l’action « des groupes extrémistes [qui] sont à l’œuvre dans notre pays pour tester la résistance de la République et pour pousser certains jeunes à rejeter la France et ses valeurs » (Rapport STASI, 2003). Les menaces récentes de l’EI contre les personnels qui l’enseignent, et contre l’école laïque plus largement, démontrent combien il est primordial de ne pas flancher.

Le SNALC condamnera donc systématiquement les positions molles et pusillanimes des représentants de la République, à l’image de la réaction tardive et poussive de la ministre Najat Vallaud-Belkacem face aux propos inacceptables d’une ONG islamique sur Daesh le 24 janvier dernier.

Contact : Marie-Hélène PIQUEMAL, Vice-présidente du SNALC, mh.piquemal@snalc.fr


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 23 mars 2017

Publication

553 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
5 Sites Web
65 Auteurs

Visites

91 aujourd’hui
164 hier
84981 depuis le début
33 visiteurs actuellement connectés