APPRENTISSAGE : DE VAGUES PROMESSES

mercredi 6 janvier 2016
par  LECOURTIER Sébastien

Communiqué de presse du SNALC-FGAF du 6 janvier 2016 :

APPRENTISSAGE :

DE VAGUES PROMESSES
AU LIEU DE MESURES CONCRÈTES ET EFFICACES

Lors de ses vœux aux Français, le Président de la République a semblé redécouvrir l’apprentissage : sous l’influence conjointe des nouvelles régions et de certains employeurs, l’apprentissage est encore une fois mis en avant comme le remède miracle pour la formation et l’emploi des jeunes.

C’est donc pour le SNALC l’occasion de rappeler qu’il défend un enseignement professionnel national de qualité et que l’offre de formation en entreprises passe d’abord par les lycées professionnels (environ un million de jours de stage par an). Le SNALC défend l’apprentissage sous statut scolaire (évaluation conjointe par les professeurs de l’Éducation nationale) et s’oppose à la régionalisation des formations. Le SNALC s’oppose également au CCF, source de dévalorisation des diplômes professionnels, d’inégalités entre les candidats et de stress pour les professeurs.

Au-delà d’un « bilan partagé » de la réforme dont les conclusions sont déjà écrites, le SNALC demande donc des mesures concrètes en faveur des lycées professionnels : véritable possibilité d’une scolarité au rythme de l’élève (3 ou 4 ans) et réduction drastique du nombre d’évaluations en CCF, en CAP comme en baccalauréat professionnel.

Contact : Anne-Marie Le Gallo-Piteau, annemarie.lgp@wanadoo.fr
Secrétaire nationale du SNALC à l’Enseignement Professionnel et Technologique