Agrégés affectés en collège : NON aux 18 heures

jeudi 24 décembre 2015
par  LECOURTIER Sébastien

Communiqué de presse du SNALC-FGAF du 24 décembre 2015 :

Agrégés affectés en collège :

le SNALC dit non aux 18 heures

L’Inspection Générale de l’Administration de l’Éducation Nationale et de la Recherche, dans un rapport intitulé Les Mouvements académiques et départementaux comme outils de gestion des ressources humaines (Référence : 2015- 6067) daté d’août 2015 mais, semble-t-il, opportunément révélé juste avant la trêve des confiseurs, préconise l’alignement des obligations réglementaires de service des professeurs agrégés exerçant en collège sur celles des professeurs certifiés, c’est-à-dire à 18 heures au lieu de 15 heures, au motif que la seule procédure du mouvement ne [permet] pas d’atteindre l’objectif d’affecter les agrégés en lycée.

Le SNALC-FGAF rappelle que les agrégés, par leur statut, assurent leur service dans les classes préparatoires aux grandes écoles, dans les classes de lycée, dans des établissements de formation et, exceptionnellement, dans les classes de collège. C’est pourquoi le SNALC-FGAF défend le principe d’une bonification au mouvement intra-académique pour les agrégés qui demandent un lycée.

Que des agrégés se voient affectés en collège malgré leurs vœux portant sur des lycées ne doit pas servir de prétexte pour leur infliger une augmentation de leur service de 3 heures, sans compensation financière. Belle économie réalisée sur le dos de ceux qui ont préparé et réussi un concours exigeant et difficile !

Le SNALC FGAF rappelle que les différents corps de professeurs sont régis par des statuts nationaux qui établissent des maxima de service. L’article 2 du Décret n° 2014-940 du 20 août 2014 relatif aux obligations de service et aux missions des personnels enseignants exerçant dans un établissement public d’enseignement du second degré a bien stipulé que les services des certifiés et des agrégés sont respectivement de 18 et de 15 heures.
Adapter le service des agrégés à la nature de leur affectation (18 heures en collège, 15 heures en lycée) dévoile la volonté de profiler les services des professeurs, quel que soit leur corps, en fonction de leur affectation, ce qui les rendrait sans recours possible taillables et corvéables à merci.

Cette nouvelle attaque du Ministère contre le corps des agrégés doit inciter les collègues à participer massivement à la grève et aux manifestations du 26 janvier prochain contre la réforme du collège, autre témoignage du mépris de l’Institution à l’égard des professeurs.

Contact :
Frédéric Seitz, Membre du Bureau national en charge du corps des agrégés, fseitz@hotmail.fr


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 23 mars 2017

Publication

553 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
5 Sites Web
65 Auteurs

Visites

91 aujourd’hui
164 hier
84981 depuis le début
33 visiteurs actuellement connectés