MINUTE DE SILENCE

lundi 16 novembre 2015
par  LECOURTIER Sébastien

Attentats de Paris

MINUTE DE SILENCE



À la suite des attentats terroristes qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis, la ministre de l’Éducation nationale a communiqué aux recteurs plusieurs consignes.

Elle a précisé qu’une minute de silence serait respectée dans l’ensemble des écoles, établissements scolaires et universitaires ce lundi 16 novembre, en proposant des ressources pédagogiques sur le site Éduscol pour accueillir les élèves, les accompagner et nourrir les discussions qui devront notamment précéder cette minute de silence.

Au moment des attentats des 7 et 9 janvier, de multiples incidents étaient survenus dans des collèges et des lycées de toutes les académies : refus de participer à l’hommage, refus de se lever, chahut, provocations, agressions verbales, agressions physiques, apologie du terrorisme...

Parmi ceux-ci, de très nombreuses manifestations, quand elles n’avaient alors pas été minimisées, relativisées voire tues, avaient été traitées localement sans jamais faire l’objet d’un recensement exhaustif, pas plus que de l’ensemble des difficultés qu’avaient pu rencontrer les équipes éducatives au-delà de cette minute de silence.

Face à l’ampleur de réactions aussi désarmantes qu’intolérables, largement dénoncées par ailleurs sur des réseaux parallèles et dans la presse, le ministère a dû reconnaître publiquement en fin de comptes une "centaine d’incidents" directement liés à cette minute de silence, puis une "nouvelle centaine"..., dont une quarantaine a été transmise aux services de police, de gendarmerie ou aux parquets.

Madame la ministre observera demain la minute de silence, accompagnée de son cabinet, du premier ministre et du chef de l’Etat, à la Sorbonne à Paris, ce qui, selon le SNALC, n’est pas le lieu le plus pertinent pour observer les difficultés et incidents auxquels risquent d’être confrontés les personnels de l’Education nationale demain à la même heure.

Dans le souci de veiller fermement au respect des valeurs de la République, le SNALC vous demande de signaler tout incident qui surviendrait à l’occasion de la minute de silence de ce lundi 16 novembre, et plus généralement toute difficulté rencontrée dans le cadre des échanges avec les élèves autour de la question des attentats.

Nous vous remercions de votre témoignage, soyez convaincus qu’il ne restera pas lettre morte.




Statistiques

Dernière mise à jour

dimanche 26 mars 2017

Publication

555 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
5 Sites Web
65 Auteurs

Visites

145 aujourd’hui
108 hier
85569 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté