Najat Vallaud-Belkacem ment sur l’allemand

vendredi 6 novembre 2015
par  LECOURTIER Sébastien

Communiqué de presse du SNALC-FGAF du 5 novembre 2015 :

Najat Vallaud-Belkacem ment

sur l’allemand

Le SNALC-FGAF a écouté avec attention la série de questions au gouvernement du 3 novembre à l’Assemblée nationale. Il a été extrêmement surpris par la réponse apportée par la ministre sur les conséquences de sa réforme du collège sur l’enseignement de l’allemand.

La ministre a en effet affirmé, après avoir posé des objectifs de +10% en langue vivante 1 comme en langue vivante 2 pour l’allemand, qu’il y aura donc « beaucoup plus d’élèves qui pratiquent l’allemand en LV1 comme en LV2 ».

Le SNALC-FGAF s’étonne que la ministre n’ait pas encore compris que sa réforme supprimait la grande majorité des classes bilangues anglais/allemand, et que cette suppression allait avoir de sérieuses conséquences sur l’enseignement de l’allemand.

À partir des propres chiffres du ministère, on arrive à un total d’heures d’allemand dispensées actuellement au collège proche de 1,5 million. Même en partant du principe que les objectifs affichés vont être atteints et que l’on conserverait un quart des classes bilangues sous forme de « bilangues de continuité » (dans la réalité, ce sera bien moins), on ne dépassera pas les 1,3 million d’heures d’allemand. Même chose concernant le nombre d’élèves faisant effectivement de l’allemand au collège sur une génération : il passerait dans cette hypothèse hautement optimiste de 140 000 à 120 000 (en fait, on risque d’être en-dessous des 100 000).

Le SNALC-FGAF rappelle également que la suppression des bilangues entraînera de facto que les professeurs d’allemand devront enseigner sur 2, voire 3 établissements, réduisant d’autant leur investissement dans chacun, notamment en ce qui concerne l’organisation d’échanges et de voyages linguistiques.

Le SNALC-FGAF demande donc à Najat Vallaud-Balkacem de reconnaître publiquement soit qu’elle a menti, soit qu’elle ne connaît pas sa propre réforme. Dans les deux cas, il demande l’abrogation de la réforme du collège.

Contact : Jean-Rémi GIRARD, Vice-président national du SNALC, girardsnalc@yahoo.fr


Statistiques

Dernière mise à jour

jeudi 22 juin 2017

Publication

597 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
5 Sites Web
67 Auteurs

Visites

3 aujourd’hui
102 hier
94879 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté