LES FUTURS EX-PLP GA

vendredi 10 janvier 2020
par  Sébastien LECOURTIER

LES FUTURS EX-PLP GA


Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1436,
Par Valérie LEJEUNE-LAMBERT,
PLP GA, représentante du SNALC au Conseil supérieur de l’Éducation
Le 09 janvier 2020

Le nouveau bac AGORA à la rentrée 2020, la réduction de 50 % des effectifs élèves, à l’horizon 2022, illustrent parfaitement le délire managérial de nos instances dirigeantes, leur incapacité à reconnaître leurs erreurs. Les PLP et les élèves de la voie pro en sont malheureusement victimes.

Le bac AGORA ou le Bac pro secrétariat réinventé.
Le futur bac AGORA réintroduit l’enseignement de la comptabilité et supprime le pôle projet. Ceci répond aux attentes des professionnels et des enseignants. Le SNALC s’en réjouit. Avec ce toilettage, les compétences professionnelles de ce bac ressemblent à celles du bac pro secrétariat. Cependant, un point essentiel est absent. La demande du SNALC d’une épreuve certificative propre à la maîtrise de la langue française n’a pas été retenue. Serait-ce trop demander d’un bachelier, dont le coeur de métier est la communication, qu’il maîtrise la langue française écrite et orale ou l’« Expression française adaptée aux relations administratives » comme précisé par un amendement de dernière minute de l’administration ? Ce n’est pas le point de vue des entreprises qui, agacées par une cohorte de bacheliers trop souvent illettrés ou innuméristes, font faire une dictée aux candidats ou vérifient la maîtrise des tables de multiplication comme premiers tests d’embauche.

Malheureusement pour les ex PLP secrétariat comptabilité futurs ex PLP GA, le mot « projet » n’a disparu que du référentiel bac pro Agora.

Les collègues déjà épuisés par l’absurdité du bac pro GA et lassés de ne pas avoir été entendus doivent, à présent, faire face au verbiage de leur hiérarchie académique qui leur présente la reconversion forcée induite par la réduction du flux d’élèves comme un projet personnel de mobilité de carrière, à réaliser sur leur temps personnel. Ce qui fait écho au « protocole » national qui comme l’a dénoncé le SNALC n’est qu’un recueil des dispositions réglementaires existantes pour une mobilité professionnelle choisie. En outre, se profile de nouveau le spectre des régions académiques et l’enseignant du 21ème siècle…

Pour la gestion des personnels comme pour la pédagogie, le SNALC revendique un retour à l’essentiel.

Assez de comités de pilotage, de chefs de projet mais une reconversion financée par notre employeur, comme c’est le cas dans le privé, par le biais de décharge de cours. Assez de pédagogie de projet, de projet d’orientation mais un enseignement solide des savoirs fondamentaux et une certification sincère des acquis des élèves.


contact :
info@snalc.fr

Statistiques

Dernière mise à jour

mercredi 22 janvier 2020

Publication

1269 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
6 Sites Web
1323 Auteurs

Visites

73 aujourd’hui
75 hier
177318 depuis le début
3 visiteurs actuellement connectés