L’ENSEIGNANT 3.0

vendredi 10 janvier 2020
par  Sébastien LECOURTIER

L’ENSEIGNANT 3.0

Article paru dans la Quinzaine universitaire n°1436,
Par Philippe FREY, vice-président du SNALC
et Danielle ARNAUD secrétaire nationale chargée des contractuels
Le 09 janvier 2020


© iStock - metamorworks

Nos sociétés s’informatisent, le numérique est partout et l’école n’y échappe pas. Que devient alors le métier d’enseignant ?

Aujourd’hui, internet a transformé le rapport au savoir et le professeur n’est plus considéré comme dispensateur de ce savoir. Toutes les connaissances sont accessibles sur la toile. Les élèves sont en permanence connectés, et les frontières spatiale et temporelle dans l’accès au savoir effacées, « clear screen ». L’important n’est plus ce que l’élève sait, mais ce qu’il sait en faire.

Par ailleurs, l’expertise disciplinaire du professeur n’est plus jugée indispensable. Pour preuve, l’évolution du concours de recrutement où l’unique épreuve écrite disciplinaire comptera pour environ 15 % du total et l’accès à internet permis pour la préparation de l’une des épreuves orales.

L’enseignant est de plus, censé devenir un accompagnateur, un « smart enseignant » entretenant une relation beaucoup plus dynamique avec ses élèves. Ses cours se doivent d’être « ludiques », plus vivants et plus interactifs, grâce aux ordinateurs, visioconférences, blogs, MOOC… Le numérique au service de la pédagogie. D’une pédagogie « standardisée » à une pédagogie « différenciée », chacun à son rythme.

Le rôle du professeur est de plus en plus celui d’un tuteur dans l’acquisition de compétences plutôt que celui d’un sachant.

Le digital devrait donc permettre le passage de la bienveillance à l’excellence pour tous. Ce n’est plus l’élève qui s’adapte aux exigences du professeur, c’est le professeur qui s’adapte au potentiel de l’élève. Le numérique au service de la réussite scolaire et sociale ?

La familiarisation avec les outils digitaux devient impérative. Tout enseignant sera un formateur technique, tributaire des conditions techniques de réalisation de ses cours.

Parallèlement, la fonction enseignante s’étend à l’animation avec des actions très diverses : sorties culturelles, évènements sportifs, voyages linguistiques, Sidaction, Téléthon, « Sauver la planète », « Sécurité routière »…

Bref, de maître dispensant un savoir, l’enseignant devient de plus en plus un animateur social, chargé d’accompagner les élèves, acteurs de leur formation, dans l’acquisition de compétences cognitives et comportementales permettant le vivre ensemble. Cauchemar techniciste ? Non ! Rêve pour une Administration soucieuse de recruter des enseignants 3.0.


contact :
info@snalc.fr