INTRA 2015 - BILAN !

jeudi 18 juin 2015
par  Sébastien LECOURTIER




SNALC Aix-Marseille
393, Chemin Saint Donat
84380 MAZAN
 : 09 51 52 98 08
E-mail : snalc.am@laposte.net
www.snalc.org

* Nb de candidats :

· Type Lycée (CERT / AGR) : 2508 candidats (contre 2090 en 2014, et 2135 en 2013).

· EPS : 365 candidats (contre 305 l’an passé, et 315 en 2013).

 

* Nb de cartes scolaires :

· EPS : 9 Mcs (contre 5 en 2014, et 4 en 2013)

· Type Lycée : 52 Mcs (contre 46 en 2014, et 60 en 2013)

Détails :

- philo : 0 Mcs (contre 1 en 2014, et 1 en 2013)

- lett class : 3 (2014 : 0   ; 2013 : 0)

- lett mod : 6 (2014 : 5 ; 2013 : 9)

- allemand : 2 (2014 : 0 ; 2013 : 0)

- anglais  : 5 (2014 : 8 ; 2013 : 19)

- chinois : 0 (2014 :0 ; 2013 : 0)

- espagnol : 2 (2014 : 3 ; 2013 : 1)

- italien : 2 (2014 : 1 ; 2013 : 5)

- Langues rares : 0 (2014 : 0 ; 2013 : 0)

- Hist Géo : 7 (2014 : 5 ; 2013 : 4)

- Ses : 0 (2014 :0 ; 2013 : 0)

- Maths : 7 (2014 : 7 ; 2013 : 8)

- SII : 6 (2014 : 1 ; 2013 : 6)

- Sc phy : 3 (2014 : 5 ; 2013 : 3)

- Svt : 1 (2014 : 3 ; 2013 : 1)

- Musique : 0 (2014 : 3 ; 2013 : 2)

- Arts plast : 1 (2014 : 0 ; 2013 : 0)

- L6500 : 0 (2014 : 0 2013 : 0)

- L7100 : 0 (2014 : 0 2013 : 0)

- L7300 : 0 (2014 : 0 2013 : 0)

- L8011 à 31 : 2 (2014 : 2 ; 2013 : 0)

- Doc : 2 (2014 : 0 ; 2013 : 0)

- Techno : 3 (2014 : 2 ; 2013 : 1)

 

* Nb de muté 

(note : le terme « satisfaits » n’est pas à prendre au pied de la lettre : nombre de mutés le sont en dehors de leurs vœux, nommés en extension ! Sans compter ceux qui, heureux d’obtenir enfin une mutation tant attendue, découvrent in fine des compléments de service…)

 

· EPS : 146 mutent sur 365 candidats

(2014 : 88 mutaient sur 305 candidats / 2013 : 81 mutaient sur 315 candidats)

—> Soit 40 % de « satisfaits » et 60% d’insatisfaits

/ 2014 : 28.85% de « satisfaits » et 71.15% d’insatisfaits

/ 2013 : 25.71% de « satisfaits » et 74.29% d’insatisfaits

 

· Type Lycée : 1337 mutent sur 2508 candidats

(2014 : 801 mutaient sur 2090 candidats / 2013 : 906 mutaient sur 2135 candidats)

—> Soit 53.30% de « satisfaits » et 46.70% d’insatisfaits

/ 2014 : 38.33% de « satisfaits » et 61.67% d’insatisfaits

/ 2013 : 42.44% de « satisfaits » et 57.56% d’insatisfaits

 

 

Détails :

- philo : 18 mutent sur 33 candidats (54.54% de satisfaits / 45.46% d’insatisfaits)

—> 2014 : 17 mutent sur 37 candidats (45.95% de satisfaits / 54.05% d’insatisfaits)

—> 2013 : 19 mutent sur 38 candidats (50% de satisfaits / 50% d’insatisfaits)

 

 

- lett class : 22 mutent sur 63 candidats (34.92% de satisfaits / 65.08% d’insatisfaits)

—> 2014 : 17 mutent sur 68 candidats (25% de satisfaits / 75% d’insatisfaits)

—> 2013 : 17 mutent sur 53 candidats (32.08% de satisfaits / 67.92% d’insatisfaits)

 

- lett mod : 218 mutent sur 375 candidats (58.13% de satisfaits / 41.87% d’insatisfaits)

—> 2014 : 171 mutent sur 339 candidats (50.44% de satisfaits / 49.56% d’insatisfaits)

—> 2013 : 141 mutent sur 313 candidats (45.05% de satisfaits / 54.95 % d’insatisfaits)

 

- allemand : 25 mutent sur 40 candidats (62.5 % de satisfaits / 37.5 % d’insatisfaits)

—> 2014 : 12 mutent sur 27 candidats (44.44% de satisfaits / 55.56% d’insatisfaits)

—> 2013 : 10 mutent sur 24 candidats (41.67% de satisfaits / 58.33% d’insatisfaits)

 

- anglais : 198 mutent sur 297 candidats (66.66% de satisfaits / 33.34% d’insatisfaits)

—> 2014 : 109 mutent sur 237 candidats (45.99% de satisfaits / 54.01% d’insatisfaits)

—> 2013 : 92 mutent sur 229 candidats (40.17% de satisfaits / 59.83% d’insatisfaits)

 

- chinois : 1 mute sur 2 candidats (50% de satisfaits !)

—> 2014 : 3 mutent sur 3 candidats (100% de satisfaits !)

—> 2013 : 0 mute sur 1 candidat (100% d’insatisfaits !!)

 

- espagnol : 58 mutent sur 145 candidats (40% de satisfaits / 60% d’insatisfaits)

—> 2014 : 27 mutent sur 122 candidats (22.13% de satisfaits / 77.87% d’insatisfaits)

—> 2013 : 24 mutent sur 113 candidats (21.24% de satisfaits / 78.76% d’insatisfaits)

 

- italien : 28 mutent sur 71 candidats (39.43% de satisfaits / 60.57% d’insatisfaits)

—> 2014 : 19 mutent sur 50 candidats (38% de satisfaits / 62% d’insatisfaits)

—> 2013 : 16 mutent sur 47 candidats (34.04% de satisfaits / 65.96% d’insatisfaits)

 

- Langues rares : 1 mute sur 5 candidats (20% de satisfaits / 80% d’insatisfaits)

—> 2014 : 2 mutent sur 5 candidats (40% de satisfaits / 60% d’insatisfaits)

—> 2013 : 5 mutent sur 13 candidats (38.46% de satisfaits / 61.64% d’insatisfaits)

 

- Hist Géo : 194 mutent sur 300 candidats (64.66% de satisfaits / 35.34% d’insatisfaits)

—> 2014 : 145 mutent sur 257 candidats (56.42% de satisfaits / 43.58% d’insatisfaits)

—> 2013 : 140 mutent sur 259 candidats (54.05% de satisfaits / 45.95% d’insatisfaits)

 

- Ses : 7 mutent sur 25 candidats (28% de satisfaits / 72% d’insatisfaits)

—> 2014 : 7 mutent sur 25 candidats (28% de satisfaits / 72% d’insatisfaits)

—> 2013 : 6 mutent sur 19 candidats (31.58% de satisfaits / 68.42% d’insatisfaits)

 

- Maths : 216 mutent sur 357 candidats (60.50% de satisfaits / 39.50% d’insatisfaits)

—> 2014 : 145 mutent sur 288 candidats (50.35% de satisfaits / 49.65% d’insatisfaits)

—> 2013 : 161 mutent sur 306 candidats (52.61% de satisfaits / 47.39% d’insatisfaits)

 

- SII : 32 mutent sur 58 candidats (55.17% de satisfaits / 44.83% d’insatisfaits)

—> 2014 : 21 mutent sur 51 candidats (41.18% de satisfaits / 58.82% d’insatisfaits)

—> 2013 : 21 mutent sur 55 candidats (38.18% de satisfaits / 61.82% d’insatisfaits)

 

- Sc phy : 51 mutent sur 203 candidats (25.12% de satisfaits / 74.88% d’insatisfaits)

—> 2014 : 59 mutent sur 189 candidats (31.22% de satisfaits / 68.78% d’insatisfaits)

—> 2013 : 60 mutent sur 206 candidats (29.13% de satisfaits / 70.87% d’insatisfaits)

 

- Svt : 72 mutent sur 159 candidats (45.28% de satisfaits / 54.72% d’insatisfaits)

—> 2014 : 40 mutent sur 107 candidats (37.38% de satisfaits / 62.62% d’insatisfaits)

—> 2013 : 65 mutent sur 135 candidats (48.15% de satisfaits / 51.85% d’insatisfaits)

 

- Musique : 22 mutent sur 62 candidats (35.48% de satisfaits / 64.52% d’insatisfaits)

—> 2014 : 7 mutent sur 45 candidats (15.56% de satisfaits / 84.44% d’insatisfaits)

—> 2013 : 17 mutent sur 52 candidats (32.69% de satisfaits / 67.31% d’insatisfaits)

 

- Arts plast : 33 mutent sur 60 candidats (55% de satisfaits / 45% d’insatisfaits)

—> 2014 : 19 mutent sur 46 candidats (41.3% de satisfaits / 58.7% d’insatisfaits)

—> 2013 : 17 mutent sur 44 candidats (38.64% de satisfaits / 61.36% d’insatisfaits)

 

- L6500 : 6 mutent sur 6 candidats (100% de satisfaits !)

—> 2014 : 5 mutent sur 5 candidats (100% de satisfaits !)

—> 2013 : 2 mutent sur 4 candidats (50% de satisfaits !)

 

- L7100 : 4 mutent sur 6 candidats (66.66% de satisfaits / 33.34% d’insatisfaits)

—> 2014 : 2 mutent sur 2 candidats (100% de satisfaits !)

—> 2013 : 4 mutent sur 5 candidats (80% de satisfaits / 20% d’insatisfaits)

 

- L7200 : 1 seul candidat (100% de satisfaction !)

—> 2014 : 0 candidat

—> 2013 : 2 mutent sur 2 candidats (100% de satisfaits !)

 

- L7300 : 8 mutent sur 11 candidats (72.72% de satisfaits / 27.28% d’insatisfaits)

—> 2014 : 2 mutent sur 4 candidats (50% de satisfaits)

—> 2013 : 3 mutent sur 7 candidats (42.86% de satisfaits / 57.14% d’insatisfaits)

 

- L8011 à 31 : 44 mutent sur 74 candidats (37.88% de satisfaits / 62.12% d’insatisfaits)

—> 2014 : 25 mutent sur 66 candidats (37.88% de satisfaits / 62.12% d’insatisfaits)

—> 2013 : 26 mutent sur 70 candidats (37.14% de satisfaits / 62.86% d’insatisfaits)

 

- Doc : 37 mutent sur 84 candidats (44.04% de satisfaits / 55.96% d’insatisfaits)

—> 2014 : 27 mutent sur 65 candidats (41.54% de satisfaits / 58.46% d’insatisfaits)

—> 2013 : 26 mutent sur 64 candidats (40.63% de satisfaits / 59.37% d’insatisfaits)

 

- Techno : 22 mutent sur 49 candidats (44.89% de satisfaits / 55.11% d’insatisfaits)

—> 2014 : 20 mutent sur 52 candidats (38.46% de satisfaits / 61.54% d’insatisfaits)

—> 2013 : 32 mutent sur 76 candidats (42.11% de satisfaits / 57.89% d’insatisfaits)

 

 

* Nombre de postes vacants APRES mouvement (non pourvus) :

- EPS : 5

- philo : 0

- lett class : 3

- lett mod : 1

- allemand : 3

- anglais  : 1

- chinois : 0

- espagnol : 0

- italien : 0

- Langues rares : 0

- Hist Géo : 1

- Ses : 1

- Maths : 0

- SII : 4

- Sc phy : 3

- Svt : 0

- Musique : 0

- Arts plast : 3

- L6500 : 0

- L7100 : 0

- L7300 : 0

- L8011 à 31 : 7

- Doc : 0

- Techno : 23


Déclaration liminaire du SNALC-FGAF

Académie d’Aix-Marseille – FPMA des 16, 17 et 18 juin 2015

Mouvement des Professeurs Agrégés, Certifiés, et d’EPS

 

Monsieur Le Secrétaire Général, Mesdames et Messieurs les membres de la FPMA, chers collègues,

Nous aimerions tout d’abord commencer par souligner la qualité du travail de l’ensemble des personnels de la DIPE qui est à saluer : le SNALC-FGAF tient ici à les remercier très sincèrement pour leur disponibilité et qualités relationnelles ; ces précieux atouts nous permettent de travailler ensemble dans l’intérêt des Collègues et des Elèves.

D’après les documents préparatoires, ce sont cette année près de 2508 certifiés et agrégés qui participent au mouvement de mutation INTRA (contre 2090 l’an passé). 1337 candidats obtiendraient leur mutation, contre 801 l’an passé – soit 46.70% d’insatisfaits pour la rentrée à venir (contre 61,67% l’an dernier).

Du côté des professeurs d’EPS, le nombre de candidats est également en hausse : 365 candidats contre 305 l’an passé. 146 obtiendraient leur mutation, contre 88 l’année passée – soit 60% d’insatisfaits, contre 71.15% en 2014.

Le mouvement semble donc globalement un peu plus fluide, et nous ne pouvons a priori que nous en féliciter.

Nous notons toutefois des mesures de carte scolaire en hausse : 52 mesures au total contre 46 en 2014, notamment en Lettres modernes, Anglais, Histoire / Géographie, Mathématiques, SII). Mais aussi en EPS qui totalise 9 MCS contre 5 l’an dernier.

Des disciplines restent malgré tout enrayées et se pose pour elles le problème de la mobilité à laquelle a droit chaque professeur : Lettres classiques, Espagnol, Italien, Sciences économiques et sociales, Sciences physiques, Education musicale, pour n’en citer que quelques-unes…

Nous nous interrogeons également sur le nombre de postes qui resteront vacants après le mouvement, faute d’avoir trouvé un candidat : notamment en EPS, mais aussi en Lettres classiques, en Allemand, SII, Arts plastiques, Economie et Gestion ; Le summum étant une fois de plus atteint pour la Technologie avec 23 postes vacants après mouvement contre 19 l’an passé, et tandis que de nombreux collègues originaires de notre académie et issus du concours réservé n’ont pu rester sur Aix-Marseille à l’issue de la phase INTER !

Nous commencions notre déclaration en vantant la qualité du dialogue social mise en œuvre dans vos services. Force est de constater que ce genre de qualité est actuellement un spécimen en voie de disparition ; c’est pourquoi nous faisons le choix de le souligner d’autant plus aujourd’hui.

On nous vante pourtant très régulièrement ses prétendus mérites au sein de notre Ministère, et ce à grand renfort de messes médiatiques savamment orchestrées. Ce dialogue social est d’ailleurs très hautement pris en compte dans toutes les hautes instances : c’est le cas du CSE, où les personnels sont statutairement minoritaires, pourtant principale instance consultative sur laquelle la Ministre s’est appuyée pour faire passer la réforme du collège. Et ceci est tout aussi vrai pour le Comité Technique Ministériel de l’Education Nationale (CTMEN) où siègent les six confédérations syndicales représentatives (FSU, UNSA, FO, CFDT, CGT, SNALC-SNE-FGAF) : est-il utile de préciser que son règlement intérieur prend en compte l’abstention comme un vote exprimé  ? Ainsi, seul un vote unanimement « contre » de la part de toutes les organisations présentes – dans les faits, quasi impossible à obtenir - peut entraîner le réexamen d’un texte !

 

Malgré ce dispositif totalement anti-démocratique, Mme la Ministre n’a même pas daigné lui soumettre pour avis le texte du décret sur la réforme du collège et a préféré le publier alors que s’achevaient à peine les manifestations qui le 19 mai dernier avaient rassemblé de très nombreux collègues hostiles à cette calamiteuse réforme.

 

Devrions-nous ici mettre en corrélation cet avenir qui se dessine avec l’augmentation que nous avons pu constater des demandes de mutation des collègues qui souhaitent partir du collège vers le lycée ?

 

En publiant les textes de la réforme au lendemain de la grande journée d’action du 19 mai, le ministère s’est très clairement positionné dans un rapport de force et a montré l’étendue du mépris qu’il éprouve à l’égard des professeurs et personnels de collège. Ce mépris transparaît de plus en plus clairement dans toutes les interventions de la ministre et du gouvernement. L’Éducation nationale est probablement la seule institution à préférer dénigrer ses personnels plutôt que les soutenir. Ainsi on publie une bande dessinée dans laquelle le professeur de lettres classiques (forcément vieux et chauve) fait ânonner « rosa rosa rosam » à une classe qui ne contient qu’un seul élève. Ainsi la ministre, au congrès du parti socialiste, n’hésite plus à asséner que (je cite) « la bonne conscience, c’est celle qui consiste à entrouvrir la porte d’un système injuste à quelques-uns dûment sélectionnés pour leur bonne mine sans jamais remettre en cause le système et ses injustices structurelles. »

 

Leur bonne mine…

 

Notre propre Institution va-t-elle encore longtemps insulter de la sorte l’ensemble de ses professeurs ? Institution qui, pour faire passer une réforme stupide, ne trouve rien de mieux que de mentir et de caricaturer le travail de chacune et chacun d’entre nous ?

 

Face à cette situation inique sans précédent, le SNALC a décidé de sonder les Professeurs de terrain : la plupart des collègues ne croit plus en la succession de journées de grève ponctuelles. Les défilés bon enfant sur les boulevards de la capitale ont malheureusement montré leur incapacité à faire reculer le Ministère. In fine, la perte financière causée n’est nullement compensée par la prétendue efficacité de la manœuvre. Quand l’attaque est violente, la réponse doit l’être également : Nos collègues sont aujourd’hui capables de surpasser le sentiment de culpabilisation qu’entraînerait le blocage d’un examen national. C’est pourquoi le SNALC a déposé un préavis de grève les 25 ou 26, et 29, 30 ou 1erjuillet, jours de surveillance des épreuves écrites et de corrections du DNB, et continue de proposer à l’intersyndicale de le rejoindre.

 

Seul un tel mouvement de grève pourra faire prendre conscience à l’opinion publique du profond mécontentement de la profession et de la dangerosité d’une réforme qui, à terme, augmentera les inégalités au lieu de les réduire. Que l’on soit professeurs en lycée, en CPGE, à l’école élémentaire, ou personnels administratifs, TOUS sont concernés aujourd’hui car, si cette réforme passe sans encombre, d’autres déjà en préparation suivront (nouveaux programmes, remise en cause de la notation chiffrée, réforme du lycée, bouleversement de la carte des académies) et vous toucheront directement.

 

Pour que les enfants de la mondialisation sachent et pensent la même chose, mieux vaut qu’ils ne sachent ni ne pensent plus rien.

 

« L’instruction publique demande des lycées, des collèges, des académies, des livres, des instruments, des calculs, des méthodes, elle s’enferme dans les murs ; l’éducation nationale demande des cirques, des gymnases, des armes, des jeux publics, des fêtes nationales ; le concours fraternel de tous les âges et de tous les sexes, et le spectacle imposant et doux de la société humaine rassemblée »… combien cette citation de Jean-Paul Rabaut Saint-Étienne est davantage aujourd’hui d’actualité ! Et pourtant, elle date de 1792 ….

 

Comme quoi la Culture n’est pas totalement inutile…

 

Aujourd’hui, nous n’instruisons quasiment plus, nous enseignons de moins en moins... Et demain... ?

 

Notre métier se dévalorise, le plaisir d’enseigner s’amenuise. Nous ne parlerons même pas du salaire. Le niveau de recrutement a sévèrement baissé. Des enseignants du premier degré ont été recrutés avec des notes plus que catastrophiques. Le niveau d’orthographe de certains nouveaux professeurs ne leur permet pas d’écrire une simple phrase sans y laisser trois erreurs : résultat d’une politique éducative qui a délaissé les apprentissages fondamentaux ! Ce niveau médiocre compromettrait une embauche dans un célèbre parc d’attraction, pour se promener déguisé en héros de dessin animé, mais ne semble pas être un obstacle pour enseigner...

 

Demain, l’école privée aura fait le choix d’une instruction basée sur les fondamentaux et formera les meilleurs élèves, les privilégiés.

 

Demain, l’école publique, elle, ne formera plus, mais elle aura gagné son pari : égalité pour tous les autres.

 

 

 

Mesdames et Messieurs, mes chers collègues, nous vous remercions.

 

Aix-en-Provence, le mardi 16 juin 2015

 

Jean-Marie CABRERA, Marion ISOARD, Sébastien LECOURTIER, Thierry TIRABI -Commissaires paritaires SNALC-FGAF.


Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Statistiques

Dernière mise à jour

mardi 12 décembre 2017

Publication

703 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
5 Sites Web
949 Auteurs

Visites

50 aujourd’hui
102 hier
110031 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés