LE CDI MASSIVEMENT PLÉBISCITÉ PAR LES AE

mercredi 27 juin 2018
par  Sébastien LECOURTIER

LE CDI MASSIVEMENT PLÉBISCITÉ PAR LES AE

Vous avez été nombreux à répondre à notre enquête intitulée « Assistants d’éducation : quelles sont vos revendications ? », parue dans la lettre électronique AE n° 4 de février dernier, dont l’objectif est de mieux vous connaître pour mieux vous défendre. Soyez en à nouveau sincèrement remercié. Après une analyse détaillée de vos réponses, nous vous livrons donc les conclusions de ce questionnaire.

Vous

Parmi les AE ayant répondu à notre enquête, on observe une très grande majorité de femmes (près de 75%), soit une catégorie d’agents non titulaires extrêmement féminisée. Presque un AE sur deux a entre 26 et 35 ans et 15 % ont moins de 26 ans, une population relativement jeune, même si 15% ont plus de 45 ans.

La population ayant répondu à notre enquête reflète assez fidèlement l’ensemble des assistants d’éducation, car selon le bilan social de l’Éducation nationale de 2016/2017, parmi les personnels d’assistance éducative, il y avait 73% de femmes et l’âge moyen de ces personnels était de 35 ans.

Seul le quart d’entre vous a un statut d’étudiant. Ce qui est relativement faible (mais correspond parfaitement à la proportion d’AE étudiants au niveau national), et témoigne que le statut d’AED n’est plus prioritairement réservé aux étudiants, alors qu’à l’origine, il a été conçu pour eux, avec une priorité aux étudiants boursiers, pour des aptitudes égales.

En effet, le statut d’AED, tel qu’on le connait aujourd’hui, date de 2003 (loi n°2003-400 du 30 avril 2003 relative aux assistants d’éducation) et remplace les statuts de Maîtres d’Internat (MI) et Surveillants d’Externat (SE), apparus dès les années 1930, réservés uniquement aux étudiants âgés de moins de 29 ans, recrutés par les Rectorats sur des critères sociaux, dont l’objectif était d’offrir à ces derniers une possibilité de financer leurs études. Depuis 2003, le temps de travail a été annualisé et augmenté, devenant alors difficilement compatible avec la poursuite d’études. Ainsi, un AED doit effectuer un service de 18 à 21 heures par semaine, pour s’assurer un mi-temps. Comment peut-il envisager une poursuite d’études avec cette quotité de service hebdomadaire ? Enfin, même si la loi de 2003 stipule que le dispositif des assistants d’éducation est destiné à bénéficier en priorité à des étudiants boursiers, le recrutement s’est nettement élargi à d’autres publics et tranches d’âge de la population. Par conséquent, la moyenne d’âge des AED est nettement plus élevée depuis 2003. Pour certains agents, la fonction d’assistant d’éducation est devenue un métier comme un autre, mais sans réelle formation et avec la certitude d’aucune perspective de carrière. Évolution inéluctable et fort dommageable avec le changement de statut, accentuée par les besoins de l’institution, de plus en plus éloignés des centres universitaires.

Si 40% ont au-moins un bac +3, la proportion d’AE diminue avec l’augmentation du niveau de diplôme et ce dès un niveau d’étude égal à bac plus deux. Ce qui se comprend aisément puisqu’un niveau de diplôme élevé offre des possibilités d’emploi nettement plus valorisantes et valorisées. Ainsi, la proportion d’AE est une fonction décroissante du niveau de diplôme.



Votre établissement

Vous êtes 52% à exercer en collège (là où sont scolarisés 60% des élèves du secondaire), 47% en lycée (là où sont scolarisés 40% des élèves du secondaire). Enfin, pour ceux exerçant en collège, 9% sont en REP ou REP+ (les collèges en REP et REP+ auraient en moyenne 2,5 ETP de plus que ceux situés en dehors de ce périmètre, soit 27000 ETP au plan national1).

Si le taux d’encadrement peut apparaître plus élevé dans les lycées que dans les collèges, c’est entre autres en raison de l’amplitude plus grande du temps d’ouverture sur la journée, voire la semaine (mercredi après-midi et samedi matin), des effectifs plus importants (présence d’étudiants en BTS, CPGE), de la présence d’internats, et des temps incomplets ou partiels plus nombreux (notamment en raison de la proximité des formations post bac).

28% de vos établissements possèdent un internat et la grande majorité des établissements propose une demi-pension (87%). Les effectifs des établissements dans lesquels vous exercez sont très variables, allant de la petite structure de 60 élèves aux grands lycées de plus de deux mille élèves. Sachant que 24% des établissements ont moins de 400 élèves, 45% en ont entre 400 et 799 et enfin, 31% en ont 800 ou plus. La très grande majorité d’entre vous exercent donc dans des établissements de petite ou moyenne taille. Ainsi, le nombre d’AE en ETP dans un établissement peut varier de 2 à plus de 15.



Votre contrat


Vos attentes


À la lecture des résultats de cette enquête, on constate que le profil des assistants d’éducation a énormément évolué ces quinze dernières années. Un peu plus d’un quart seulement des AE a le statut d’étudiant. Ainsi, on rencontre de plus en plus fréquemment des AE contraints de subvenir aux besoins d’une famille, donc plus âgés, en quête d’une véritable intégration professionnelle, avec la stabilité de l’emploi et de la rémunération afférente.

Même si ce sondage n’a pas la prétention de représenter de façon exhaustive toute la population des AE, soit environ 62000 agents, il ressort également de vos réponses une forte demande de professionnalisation de la fonction d’AE avec l’accès au CDI, la création d’une échelle de rémunération ainsi qu’une formation continue de qualité, tant pour une reconversion professionnelle que pour une meilleure adaptation à l’emploi ou se présenter aux concours de la Fonction publique.

Sachez que le SNALC revendique une véritable professionnalisation de la Vie scolaire, avec l’accès au CDI pour les AE et qu’il faut continuer à se battre, car si le Ministère considère que la fonction présente un caractère temporaire caractéristique, la Cour des comptes observe que les besoins des établissements sont pérennes2 et qu’une part croissante est stable3, prête à se satisfaire durablement d’un métier d’appoint. Toutefois, le Ministère admet que des évolutions sont envisageables dans le cadre de la réflexion relative au pré-recrutement des enseignants ; À terme, on ne peut exclure un effet de contagion sur les assistants d’éducation1 et que le CDI, jusque-là resté fermé aux AED (contrairement aux AESH et contractuels enseignants), devienne enfin accessible.

Même si l’élargissement du recrutement des AESH au niveau baccalauréat (voir notre article sur ce sujet dans cette lettre électronique), dès la rentrée 2018, va vous offrir une possibilité de postuler pour ces missions d’accompagnement d’élèves en situation de handicap et in fine, d’accéder au CDI, puisque ce contrat est accessible aux AESH, ce n’est que substitut et rafistolage face à l’inégalité des droits en termes de contrats de travail des contractuels de l’Éducation nationale.

Le SNALC revendique avec vous et pour vous l’accès au CDI en tant qu’assistant d’éducation !

1 : Rapport de la cour des comptes, recours croissant aux personnels contractuels, pour communication à la commission des finances du Sénat, mars 2018
2 : Techniquement, un renouvellement en CDI parait réglementairement possible comme l’envisage l’article 8 du décret d’application n° 86-83 du 17 janvier 1986 : « le contrat ou l’engagement peut être à durée indéterminée, sauf […] lorsque le poste confié à un agent non titulaire en application [de l’article 3 (6e alinéa)] de la loi du 11 janvier 1984 […] présente, de par sa nature, un caractère temporaire. Dans ce cas, le contrat ou l’engagement prévoit la date à laquelle il prendra fin. Si à cette date le contrat ou l’engagement est renouvelé, il est réputé être à durée indéterminée, sauf stipulation ou disposition contraire expresse ».
3. Certains agents déroulent même des parcours de plus de 6 années, en alternant au sein des établissements contrats aidés et contrats d’AE.


Philippe FREY, vice-président du SNALC, et Danielle ARNAUD, secteur des contractuels, aed@snalc.fr


Navigation

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 16 juillet 2018

Publication

861 Articles
Aucun album photo
5 Brèves
5 Sites Web

Visites

0 aujourd’hui
72 hier
133912 depuis le début
5 visiteurs actuellement connectés